jeudi 3 janvier 2019

Professeur ZIANI
Classe :      1 B CP
Note/20
Nom : …………………..
Prénom : …………………..
Numéro : …………………..

Le 05 /01/2019


Texte :

A quelque temps de là, l'homme à la cervelle d'or devint amoureux, et cette fois tout fut fini... Il aimait du meilleur de son âme une petite femme blonde, qui l'aimait bien aussi, mais qui préférait encore les pompons, les plumes blanches et les jolis glands mordorés battant le long des bottines.
Entre les mains de cette mignonne créature, -moitié oiseau, moitié poupée,-les piécettes d'or fondaient que c'était un plaisir. Elle avait tous les caprices ; et lui ne savait jamais dire non ; même, de peur de la peiner, il lui cacha jusqu'au bout le triste secret de sa fortune.
— Nous sommes donc bien riches ? disait-elle.
Le pauvre homme répondait :
— Oh ! oui... bien riches !
— Mon mari, qui êtes si riche ! achetez-moi quelque chose de bien cher...
Et il lui achetait quelque chose de bien cher.
Cela dura ainsi pendant deux ans ; puis, un matin, la petite femme mourut, sans qu'on sût pourquoi, comme un oiseau...

1.a  Recopiez et complétez le tableau suivant : (2 pt)
Titre de l'œuvre 
Auteur 
Genre 
Siècle 





b. situez le passage par rapport à l’œuvre : (1.5 pt)
…………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………

2. En tenant compte de ce qui s’est passé avant ce passage, dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses : (1.5 pt)
a) les parents ne savaient rien du secret de la cervelle.                              ……………
b) un ami a volé un peu de l’or du crane du personnage principal               …………
c) l’homme à la cervelle d’or a passé une enfance normale.             ……………

3. l’homme à la cervelle d’or a rencontré un nouveau personnage, qu’est ce qu’elle aime? (2 pt)
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
4. Relevez  quatre termes du champ lexical de l’amour. (2 pt)          
      1-…………………………  2-…………………………………  
      3-……………………………  4-…………………………………   
5. l’homme à la cervelle d’or, achète-il à la femme tous ce qu’elle veut   ? (1 pt)
                                             Oui                       Non
Cochez la bonne réponse. Justifiez-la. (1 pt )
……………….   ……………………………………………………………………..
6. qui remplace le mot souligné dans le texte ? (1 pt)
…………………………………………………………………………………….
7.         complète le tableau suivant : (3pt)

Description
L’homme
La femme







          B-«  il avait des envies d'être avare mais la petite femme venait vers lui en sautillant» (1pt)
Choisissez le procédé de la phrase complexe dans l’énoncé
           □ subordonnée relative     □ juxtaposition    
                □ subordonnée complétive       □ coordination
         C - Nous sommes donc bien riches ? disait-elle
Transposez cette phrase au discours indirect en commençant par :(1 pt)
La femme disait …………………………………………………………………..
8. « Et il souriait avec amour au petit oiseau bleu qui lui mangeait le crâne innocemment.».
La figure de style employée dans cette phrase est-elle :
a) Une comparaison ?
b) Une métaphore ?
c) Une hyperbole ? (1 pt)
…………………………………………………………………………..
9. si tu étais à la place de l’homme à la cervelle d’or, est ce que tu diras ton secret à ta femme ? Justifiez votre réponse. (2pt)
…………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………
Bonne chance 

vendredi 1 juin 2018

texte :
- Malheur! Malheur! Etre abandonnée de son mari et vivre avec un fils affublé d'une tête de mule est un si triste sort qu'on n'oserait pas le souhaiter à son ennemi. (...) Dieu! Écoute mes pleurs! Exauce mes prières.

La porte du ciel devait être grande ouverte.

Zineb, partie faire une commission, revint tout essoufflée. Tout le monde l'entendit crier de la ruelle.

- Mère Zoubida! Mère Zoubida! Je t'apporte une bonne nouvelle, une bonne nouvelle !

Une bonne nouvelle ?

Ma mère s'arrêta de vitupérer contre moi. Zineb, suffoquée par l'émotion se planta au milieu du patio, tenta sans y parvenir d'expliquer ce dont il s'agissait. Personne ne comprit le motif de son excitation. Les femmes avaient abandonné leur ouvrage. Elles regardaient qui par une lucarne, qui par une fenêtre, Zineb gesticuler au milieu de la cour. Je quittai ma cachette. Zineb s'immobilisa épuisée. Toutes les femmes se mirent à l'interroger. Elle releva la tête en direction de notre chambre et parvint à dire enfin :

- J'ai vu dans la rue... le Maâlem... Abdeslem!

Un silence incrédule accueillit cette déclaration.

Rahma le rompit :

- Que racontes-tu, petite menteuse?

- J'ai vu Ba Abdeslem, non loin du marchand de farine, près de la mosquée du bigaradier. Il tient deux poulets à la main. ( ...)

Kanza de sa chambre dit :

-Si ce que raconte Zineb est vrai, nous en sommes toutes très heureuses et nous souhaitons au Maâlem Abdeslem bon retour.

Ma mère ne disait rien. Elle me rejoignit dans notre chambre et restait au milieu de la pièce les bras ballants. Elle avait quitté la terre, elle nageait dans la joie au point de perdre l'usage de sa langue.

Je me précipitai vers l'escalier. Je ne savais pas au juste où je me dirigeais. J'avais parcouru une dizaine de marches lorsque la voix de mon père monta du rez-de-chaussée.

-N'y a-t-il personne, puis-je passer?

Le timbre n'en avait pas changé.

- Passe, Maâlem Abdeslem. Aujourd'hui est un jour béni. Dieu t'a rendu aux tiens, qu'il en soit loué, répondit Kanza la voyante.

- Dieu te comble de ses bénédictions, dit mon père.

Je rebroussai chemin. Je voulais le voir entrer dans la chambre. L'escalier me paraissait un lieu sombre, il n'était nullement indiqué pour revoir mon père au retour d'un aussi long voyage. Ma mère n'avait pas bougé. Elle me parut un peu souffrante. Moi-même, je ne me sentais plus très bien. Mon front se couvrit de gouttelettes froides et mes mains tremblaient légèrement. Le pas pesant de mon père résonnait toujours dans l'escalier. Une ombre obscurcit la porte de notre chambre. Mon père entra.

I.                      COTEXTUALISATION DU TEXTE : (2 points)
1)      Recopiez et complétez le tableau suivant :
Titre 
Genre littéraire
Auteur
une autre oeuvre de l'auteur





2)      Quelle relation familiale ou de voisinage ont les personnages suivants avec le narrateur:
·         Maalem Abdslem : ......................................................................
·         Rahma : ........................................................................................
·         Kenza : ........................................................................................
·         Zoubida : .....................................................................................

3)  Quelle bonne nouvelle annonce Zineb
4)  Rahma et Zoubida ont elles la meme réaction par rapport à cette nouvelle ? Justifiez votre réponse.
5)  Relevez du texte :
1)      Une comparaison
2)      Une Hyperbole

6)   A quel niveau de langue appartient la phrase suivante ?
"il tient deux poulets à la main."
7)   Relevez dans le texte quatre mots appartenant au champs lexical de la maison.
8) " un silence incrédule accueillit cette déclaration " cela signifie :
a- La déclaration est prise au sérieux
b- La déclaration n'est pas prise au sérieux
c- La déclaration n’intéresse personne.
   Recopiez la bonne réponse. 
9)   Certains parents envoient leurs enfant en bas age chez l'épicier faire des courses.
Que pensez vous de ce comportement ? Justifiez votre réponse
10) Aimeriez-vous habiter une maison individuelle ou vivre dans un immeuble ?
Justifiez votre réponse



·                        II – PRODUCTION ECRITE : (10 points)
Certaines personnes parlent publiquement de leur vie privée et de leurs problèmes personnels à la radio, à la télévision et sur les réseaux sociaux.
Que pensez-vous de ce comportement ?
Rédigez un texte dans lequel vous présentez votre point de vue appuyé par des arguments et des exemples précis.

lundi 21 mai 2018

Professeur ZIANI
Classe :      TCS ….
Note /20
Nom : …………..
Prénom : …………..
Numéro : ………..

Compréhension  



Monsieur Jourdain chante.
Je croyais Janneton
Aussi douce que belle;
Je croyais Janneton
Plus douce qu'un mouton:
Hélas! hélas!
Elle est cent fois, mille fois plus cruelle,
Que n'est le tigre aux bois.
N'est-il pas joli?

MAÎTRE DE MUSIQUE.— Le plus joli du monde.
MAÎTRE À DANSER.— Et vous le chantez bien.
MONSIEUR JOURDAIN.— C'est sans avoir appris la musique.
MAÎTRE DE MUSIQUE.— Vous devriez l'apprendre, Monsieur, comme vous faites la danse. Ce sont deux arts qui ont une étroite liaison ensemble.
MAÎTRE À DANSER.— Et qui ouvrent l'esprit d'un homme aux belles choses.
MONSIEUR JOURDAIN.— Est-ce que les gens de qualité apprennent aussi la musique?
MAÎTRE DE MUSIQUE.— Oui, Monsieur.
MONSIEUR JOURDAIN.— Je l'apprendrai donc. Mais je ne sais quel temps je pourrai prendre; car outre le Maître d'armes qui me montre, j'ai arrêté8 encore un Maître de philosophie qui doit commencer ce matin.
MAÎTRE DE MUSIQUE.— La philosophie est quelque chose; mais la musique, Monsieur, la musique…
MAÎTRE À DANSER.— La musique et la danse… La musique et la danse, c'est là tout ce qu'il faut.
MAÎTRE DE MUSIQUE.— Il n'y a rien qui soit si utile dans un État, que la musique.
MAÎTRE À DANSER.— Il n'y a rien qui soit si nécessaire aux hommes, que la danse.
MAÎTRE DE MUSIQUE.— Sans la musique, un État ne peut subsister.
MAÎTRE À DANSER.— Sans la danse, un homme ne saurait rien faire.
MAÎTRE DE MUSIQUE.— Tous les désordres, toutes les guerres qu'on voit dans le monde,
n'arrivent que pour n'apprendre pas la musique.
MAÎTRE À DANSER.— Tous les malheurs des hommes, tous les revers funestes dont les
histoires sont remplies, les bévues des politiques, et les manquements9 des grands capitaines, tout cela n'est venu que faute de savoir danser.
MONSIEUR JOURDAIN.— Comment cela?
MAÎTRE DE MUSIQUE.— La guerre ne vient-elle pas d'un manque d'union entre les hommes?
MONSIEUR JOURDAIN.— Cela est vrai.
MAÎTRE DE MUSIQUE.— Et si tous les hommes apprenaient la musique, ne serait-ce pas le
moyen de s'accorder ensemble, et de voir dans le monde la paix universelle?
MONSIEUR JOURDAIN.— Vous avez raison.
MAÎTRE À DANSER.— Lorsqu'un homme a commis un manquement dans sa conduite, soit aux
affaires de sa famille, ou au gouvernement d'un État, ou au commandement d'une armée, ne diton
pas toujours: «Un tel a fait un mauvais pas dans une telle affaire10»? Arrêter se dit «d'un domestique qu'on retient à son service.
MONSIEUR JOURDAIN.— Oui, on dit cela.
MAÎTRE À DANSER.— Et faire un mauvais pas, peut-il procéder d'autre chose que de ne savoir pas danser?
MONSIEUR JOURDAIN.— Cela est vrai, vous avez raison tous deux.
MAÎTRE À DANSER.— C'est pour vous faire voir l'excellence et l'utilité de la danse et de la musique.
MONSIEUR JOURDAIN.— Je comprends cela à cette heure.



I- Compréhension et langue :
1. Complète le tableau suivant :4p
Le dramaturge
Une autre œuvre du même dramaturge:
Genre littéraire de l’œuvre:
Genre de texte:
Molière
L’avare
Pièce de théâtre
Comédie ballet
Dialogue

2. Relevez du texte une didascalie ? Quel est son intérêt ? 2p
Didascalie :Monsieur Jourdain chante.
Son intérêt :Pour décrire le lieu, ce que font les personnages …
3. Ecris les noms de 4 personnages qui ne figurent pas dans le texte ? 2p
1-Nicole           2- Lucile            3- Covielle        4- Dorante
4. Quelles leçons M.Jourdain apprend-il ? Pourquoi ?2p
La musique et la danse , pour ressembler aux gentilhomme
5. A Donne du texte un synonyme de :2p
Valet : Dosetique                       mondiale : universel
B – Donne la définition de :2p
Aparté : Parole(s) que l'acteur dit à part soi (et que les spectateurs seuls sont censés entendre).
Scène : le lieu où on joue le théâtre / l’entrée ou la sortie d’un ou de plusieurs personnages
6. M. Jourdain demande : « Est-ce que les gens de qualité apprennent aussi la musique ? »
a- Remplacez l’expression soulignée par un terme équivalent.2p
Gentilhomme
b- Transformez les paroles de M.Jourdain au discours indirect.2p
M. Jourdain demande si les gens de qualité apprennent aussi la musique .
7. M.Jourdain se laisse-t-il facilement convaincre par les deux maitres ? Justifiez votre réponse2p
oui car dans le texte il dit : Vous avez raison.


About

les oeuvres

Antigone

 

La Boite à merveilles

 

Le Drenier jour d'un condamné

 

Productions rédigées

Nombre total de pages vues

Abonnez-vous

pub

les sujets les plus visités