samedi 28 mai 2016

TEXTE
Moulay Larbi, le mari de Lalla Aicha, arriva inopinément. On l'entendit dire à l'entrée la phrase consacrée: - N'y a-t-il personne? Puis-je passer?
Trois voix de femmes lui répondirent à la fois :- Passe! Passe! Passe!
Son pas résonna dans l'escalier. Il pénétra directement dans la petite pièce. Il était prévenu de notre visite et il ne lui était pas permis de voir ma mère. Sa femme se dépêcha de le rejoindre. Un murmure confus, entrecoupé de silences, bourdonna dans la petite pièce. Il dura longtemps. Nous étions assis, immobiles, maman et
moi. Nous ne savions pas comment nous occuper. Je racontai à ma mère nos jeux sur la terrasse et la raison du drame qui s'ensuivit. Elle m'écouta distraitement,
 me répondit par des phrases vagues, des conseils d'ordre général sur la façon de se tenir en société.
Elle se leva pour regarder par la fenêtre, rencontra les yeux d'une voisine penchée elle aussi sur la balustrade, contemplant le patio vide. Les deux femmes se saluèrent, parlèrent du printemps dont les débuts étaient toujours fatigants. L'inconnue en profita pour évoquer le souvenir d'une nzaha, une partie de plein air à laquelle elle avait participé. Il y avait de cela des années. La campagne parée comme un bouquet sentait le miel. Les oiseaux se répondaient d'un buisson à une branche. Les femmes couraient pieds nus dans l'herbe, barbotaient dans le ruisseau, chantaient des cantilènes à ravir le cœur. Au milieu de l'après-midi, un orage, d'une rare violence, s'abattit sur la nature. En hâte, tapis et couvertures furent ramassés. Chacun se charge d'une partie des bagages : plats vides, accessoires pour le thé, gargoulettes pour l'eau fraîche. Deux hommes et cinq femmes, tous parents, composaient l'équipe. La pluie fut accueillie par les uns comme une bénédiction,
 par les autres comme une catastrophe.
- Nous étions dans un triste état, à notre retour. Mes belles robes avaient souffert de la boue. J'avais un caftan en drap abricot comme on n'en fait plus à notre
époque. Par-dessus, je portais une tunique brodée de fleurs mauves et ...Lalla Aïcha vint nous retrouver, le visage bouleversé. Elle fit signe à ma mère de la suivre dans le coin le plus sombre de la chambre. Je restai à la fenêtre.
I- ÉTUDE DE TEXTE (10 pts) 1 - Complétez  Titre de l'œuvre :…………Nom de l'auteur :……..Genre littéraire :……..Personnages du texte :…….
2- D'après votre lecture de l’œuvre, dites.  a- Pourquoi Moulay Larbi demande la permission de passer ? b- Quelle est la saison évoquée dans le texte ?
c- La pluie est-elle accueillie par tout le monde de la même façon ? Justifiez
3- Que fait la voisine rencontrée sur la balustrade : (choisissez la bonne réponse et justifiez votre choix)
 a- Elle raconte un souvenir récent                                    b- Elle raconte un souvenir ancien                                      c- Elle raconte un conte.
4- Le mari de Lalla Aicha a-t-il apporté une bonne nouvelle ? (justifiez votre réponse)
5- Relevez dans le texte des synonymes des mots suivants : a- Promenade :............b- Tempête :.................c- Son très bas (presque inaudible) : .....................
6- Relevez deux comparaisons dans le texte et soulignez le moyen de comparaison.
7- Relevez dans le texte cinq (05) mots qui se rapportent au champ lexical de la nature.
8-Corrigez les énoncés suivants : a. Moulay Larbi est un fabricant de charrues  b. Lalla Aicha est la mère de Zineb.
9. A votre avis faut-il toujours faire confiance à autrui ? Répondez en justifiant par un exemple tiré de l’œuvre.
10. Qu’est-ce qu’un(e) véritable ami(e)  pour vous ?
II- PRODUCTION ECRITE (10 pts)
Sujet : Le Maroc se prépare à accueillir à Marrakech la conférence internationale sur les changements climatiques .
Vous rédigerez un article de journal où vous évoquerez les causes des catastrophes climatiques, quelques conséquences graves qu'elles peuvent avoir sur l'avenir
 de l'humanité et les mesures d'urgence qu'il faut prendre pour protéger les générations futures.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

About

les oeuvres

Antigone

 

La Boite à merveilles

 

Le Drenier jour d'un condamné

 

Productions rédigées

Nombre total de pages vues

Abonnez-vous

pub

les sujets les plus visités