dimanche 29 mai 2016



Sujet :
      D’après ce que vous avez étudié dans « Le dernier jour du condamné » concernant le friauche,  

  rédigez un texte pour défendre ce personnage ou pour le condamner.

Essai
Essai
  Le friauche est le fils de l’autre condamné à mort déjà exécuté. Il occupe la même cellule que le narrateur et attend d’être transféré à Bicêtre. Est-il coupable ou non ? Mérite-t-il la peine de mort ?
  A mon avis, je vois que la justice a tort de condamner le friauche. Tout d’abord, le vol n’est pas un crime qui mérite une telle sentence sévère : la mort. De plus, il s’agit d’un homme devenu orphelin dès l’âge de six ans. Il n’a pas vécu une vraie enfance, il était orphelin et privé de tendresse et de protection familiale. Alors, s’il volait, c’est parce qu’il ne voulait qu’à gagner son pain. En plus de cela, Il avait un bon cœur et espérait être honnête. Malheureusement, son passeport jaune le mettait à l’écart et à la marge, d’où l’impossibilité de trouver un travail qu’il avait tant cherché. Personne ne voulait l’aider à cause de sa première prison. Personne ne se donnait la peine de le soutenir ni de satisfaire sa faim de loup. Il voulait manger mais il n’avait pas d’argent. C’est pour cela qu’il se mit à tuer pour vivre. Donc, c’est vrai qu’il a commis un ou des crimes, mais c’est la société qui devrait être responsable.    
En somme, la condamnation en peine de mort du friauche est très dure et non raisonnable. Mais, tuer un homme victime de la société est-elle la seule sentence équitable ? 


Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

About

les oeuvres

Antigone

 

La Boite à merveilles

 

Le Drenier jour d'un condamné

 

Productions rédigées

Nombre total de pages vues

Abonnez-vous

pub

les sujets les plus visités